Quelle méthode pour une vraie communication responsable ?

    Qu’est-ce que la communication responsable ? Le terme en tant que tel est complexe à définir. Il englobe plusieurs thématiques, celles des 3 axes du développement durable et touche le processus de communication dans son ensemble. Le collectif Adwiser, auteur du livre «  La communication responsable » publié chez Eyrolles en 2010 contribue à mobiliser les agences en proposant une technique de réflexion : le copy-strategie responsable. Une méthode de travail qu’applique Un Degré Cinq à chaque projet de communication.

     

    Le copy-strategie, c’est la méthode de réflexion utilisée par toutes les agences de communication, de publicité ou de marketing à partir du moment où vous leur confiez une problématique de communication. Quel est le message ou la promesse ? A qui est-il destiné ? Comment ce message va t-il être communiqué et quelle doit être la réaction du public ciblé ? Cette méthode très classique, a la fâcheuse tendance à oublier la vérité sur le produit ou le service, s’appuie sur le vraisemblable, plus ou moins enrobé de séduction, de distraction et sans toujours se soucier des impacts négatifs de la communication sur l’environnement et la société. Et c’est encore ce qu’apprennent les étudiants en école de communication et de commerce aujourd’hui. Et pourtant ! Il existe une manière complémentaire et enrichissante de réfléchir une stratégie de communication. C’est le copy-strategie responsable.

     

    Le copy-strategie responsable

     

    Cette méthode de réflexion a été développée par le collectif Adwiser qui réunit agences et annonceurs et qui se donne pour objectif d’accompagner les métiers de la communication et du marketing vers l’intégration du développement durable. Cette méthode s’appuie sur quatre piliers et trois principes :

    Les quatre piliers de la copie-stratégie responsable sont :

    • L'imaginaire vrai : La communication doit s'appuyer sur des spécificités réelles du produit, du service ou de l'entreprise.
    • L'empreinte immatérielle positive : La communication doit encourager la marque à mettre en scène des idées, des valeurs, des territoires qui font évoluer positivement les mentalités et les pratiques liées à l'environnement, la diversité, les droits humains, le bien-être.
    • L'Homme multidimensionnel : La communication responsable s'adresse à l'homme dans toutes ses dimensions : l'individu, le citoyen, le consommateur, la salarié. Cela implique de veiller à ménager les victimes collatérales potentielles de la communication.
    • L'éco-conception systématique de la communication : Les campagnes de communication doivent être systématiquement éco-conçues pour un impact environnemental le plus léger possible.

    Les trois principes qui la complète sont le bon sens, la cohérence et la conscience.

     

    C’est ainsi qu’une agence de communication responsable doit avant tout se poser quelques questions :

    • Est-ce que le sujet, le produit, le service qui va faire l’objet de la communication va dans le bon sens au regard des enjeux environnementaux, économiques et sociétaux ?
    • Est-ce que la communication respecte l’Humain dans toutes ses dimensions ?
    • Quels supports de communication pour un impact carbone le plus faible ?

     

    Écrire commentaire

    Commentaires: 0
    Matrix themes
    Close